Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

Agenda

Tout l'agenda
« June 2018 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1 2
345678 9
1011121314 15 16
17181920 212223
24252627282930
Feuilletez le journal
 
Document Actions

Instituts séculiers religieux

En France... En Savoie avec le témoignage d'une laïque consacrée...

 

Les laïcs consacrés dans le célibat, ou des prêtres diocésains, vivent leurs vocation au coeur du monde, sans changer leur habitat, leur état de vie, ou leur vie professionnelle.

Ce reportage de la chaine KTO propose, à travers des témoignages, de découvrir cette vocation mal connue des membres d'instituts séculiers, pleinement accueillie par l'Eglise depuis 1947.

Les différents formes de vie consacrées en particulier celle des instituts séculiers

 

En saInstitus séculiers.jpgvoir plus sur le site de la Conférence nationale des instituts séculiers de France.

 


Témoignage d'une laïque consacrée savoyarde de l'institut Agneau de Dieu :

Ma vocation de laïque consacrée dans un institut séculier ignatien est d’abord une réponse à l’amour personnel de Dieu, mais aussi de vouloir travailler avec Lui dans la société d’aujourd’hui pour un monde plus juste et plus fraternel.

Ce style de vie missionnaire me rend heureuse !

Je suis habitée par ces questions : comment aider à trouver Dieu de manière personnelle ? Comment travailler dans la voie du dialogue et de la paix ? Comment discerner l’humble et créative réponse à inventer avec d’autres pour suivre le Vivant ? Finalement, comme dit le pape dans la Joie de l’Evangile au n° 268 : « une personne qui n’est pas convaincue, enthousiaste, sûre, amoureuse, ne convainc personne ».

Vivre cette vocation dans un institut séculier m’aide à prier, à oser me situer parfois à contrecourant, par des paroles ou des gestes, et à renouveler mes manières de penser. Oui, cette appartenance m’est nécessaire pour être inventive dans la fidélité à « Celui que mon cœur aime » et pour reconnaitre et répondre à ses appels.

La vie fraternelle vécue au sein de l’institut renouvelle mon espérance, m’invite à guetter les étincelles de vie et à m’y associer. Souvent elle aide à ma propre conversion, me rappelle que j’ai donné ma vie à Dieu et à mes frères et sœurs en humanité.

Je dirais qu’une chose pour conclure : je n’oublierai jamais la première rencontre avec le Seigneur qui a changé ma vie. Je prie et demande la grâce de la mémoire.

Facebook logo.jpg Twitter.png

Imprimer Imprimer